Avocats en droit immobilier à Paris pour le contentieux des compromis de ventes, promesses de ventes immobilières et ventes immobilières

Avocats au barreau de Paris, Maître Aracelli CERDA, spécialiste en droit immobilier et Maître François BESNARD diplômé notaire, se sont formés dans plusieurs études notariales, en province et à Paris, notamment en rédigeant des actes courants : avants contrats de ventes, ventes immobilières, prêts, etc…

Leur expérience notariale et leur pratique du contentieux judiciaire leur permet de vous conseiller en matière de compromis, de promesse de vente immobilière ou de vente immobilière :

  • Assistance pré-contractuelle et audit de l’avant-contrat de vente (lettre d’intention, promesse unilatérale ou synallagmatique, compromis, contrat de réservation) et des pièces annexes
  • Contentieux avant-vente, information substantielle révélée entre la promesse et la vente, rétractation, réalisation ou non réalisation des conditions suspensives
  • Contentieux sur la formation du contrat de vente, mise en demeure de signer la vente pardevant notaire, constatation judiciaire de la vente formée,
  • Contentieux après-vente, garantie des vices cachés,
  • Rescision pour lésion
  • Responsabilité du vendeur, de l’agent immobilier, du notaire
  • Congé pour vendre au locataire, négociation avec le vendeur pour délivrer dans les délais le congé avant-vente, litige avec l’occupant en cas de maintien dans les lieux
  • Mandat de vente, mandataire en transactions immobilières
  • Vente de biens existants, vente en l’état futur d’achèvement, contrat de construction de maison individuelle,

Contactez Maître Aracelli CERDA ou Maître François BESNARD et prenez rendez-vous pour toute question :

Maître Aracelli CERDA

Maître Aracelli CERDA

Avocat à la Cour

Spécialiste en droit immobilier
Maître François BESNARD

Maître François BESNARD

Avocat à la Cour

Diplôme supérieur du notariat

Notre actualité en droit des ventes immobilières:

La Cour de cassation confirme la possibilité de l’option pour l’acquéreur entre une action en garantie des vices cachés ou une action en responsabilité délictuelle pour dol ou réticence dolosive contre le vendeur

« L’action en garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue n’est pas exclusive de l’action en responsabilité délictuelle fondée sur le dol ou la réticence dolosive commis avant ou lors de la conclusion du contrat » Dans un arrêt du 23 septembre 2020, la...